Modernisation de la déchèterie de Combrit

La déchèterie de Kerbénoën à Combrit fermée depuis janvier pour agrandissement, modernisation et mise aux normes a été ré ouverte le 12 mai.

 

Mise en service en 1997, la déchèterie de Kerbenoën souffre depuis quelques années de sa petite taille. L’apport de volumes toujours plus importants de déchets (5 283 tonnes en 2013) a rendu sa modernisation indispensable. La CCPBS profite également de la nécessité de répondre à l’évolution de la réglementation et à l’évolution du tri des déchets (mise en place de nouvelles filières de recyclage) pour l’agrandir, la sécuriser et la mettre aux normes.

Améliorer la sécurité des usagers et des agents

La déchèterie s’agrandit. Sa surface augmente de 1 050 m² pour atteindre 3 565 m². Les accès et la circulation intérieure ont été revus pour plus de sûreté et de fluidité. La nouvelle organisation associée à la création d’une voie de sortie permet de séparer complètement le flux des utilisateurs et celui des camions des exploitants.

Au niveau des bennes, les risques de chutes sont réduits par la pose de murets d’une hauteur d’un mètre.

Le dépôt de déchets verts et de gravats se font dans des silos situés en contrebas de la déchèterie et au sol. Ce nouvel aménagement a l’avantage de faciliter la tâche des utilisateurs équipés de remorques et de supprimer les chutes liées à cette manipulation dangereuse lorsqu’elle s’effectuait dans des bennes.

Augmenter la valorisation des déchets

L’objectif de réduction des déchets est permanent dans les projets intercommunaux. La mise aux normes optimise la collecte et permet de valoriser plus de déchets. Deux plateformes sont construites. Elles accueillent un casier pour les gravats et un casier pour les déchets verts ainsi qu’une benne au sol pour recevoir le Placoplatre.
Dans l’ancienne déchèterie, les encombrants n’étaient pas triés. Dans la nouvelle ils sont séparés en quatre flux pour être valorisés : le bois, les incinérables, les déchets ultimes et dans un second temps les meubles (le tri des meubles s’effectuera dans un second temps car l’organisme Écomobilier qui gère cette filière pour la CCPBS croule sous les demandes et doit planifier l’aménagement des déchèteries).

 

 

Après les déchèteries de Quélarn à Plobannalec-Lesconil modernisée en 2014 et celle Kerbénoën à Combrit, la déchèterie de Lézinadou à Plomeur devrait, à son tour, connaître une cure de jouvence et de sécurisation.

Coûts des travaux

Le coût des travaux est de 460 000 € financés à 30% par, le Conseil général du Finistère et l’ADEME.