La CCPBS fait preuve de responsabilité vis-à-vis de ses déchets. C’est la seule collectivité du Finistère qui possède une installation de stockage de déchets non dangereux. Cet équipement recevait jusqu’en 2009 des déchets ultimes. La CCPBS a déposé une demande d’autorisation d’exploiter une extension.

 

La CCPBS dispose d’une Installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) en fin de vie. De 1996 à 2009, le site a reçu environ 103 000 tonnes de déchets, essentiellement des refus de tri issus de l’usine de compostage de Lézinadou (97,5 % du tonnage), mais également des boues issues de l’usine de production d’eau potable de Bringall (1,5 %) et des gravats inertes de déchèteries (1 %).

L’impact éventuel du site sur l’environnement est contrôlé pendant la période de post-exploitation (jusqu’en 2039 au moins) :

  • analyse du ruisseau du Corroac’h en amont et aval du site tous les 2 mois
  • analyse des lixiviats tous les trimestres
  • analyse des eaux pluviales issues du site tous les trimestres
  • analyse des eaux souterraines tous les 6 mois

 

Chaque année, la CCPBS présente un bilan d’activité à la commission de suivi de site.

Y sont représentés :

  • l’Etat
  • les collectivités territoriales
  • les riverains et associations
  • l’exploitant du site
  • les salariés

 

Afin de continuer à traiter au maximum ses déchets sur son territoire, la CCPBS a déposé une demande d’autorisation d’exploiter une extension de l’ISDnd.